Back to Strasbourg / Retour à Strasbourg

DEAR LOVELIES copy

ENGLISH

Shall we go back, for a little while, to the city of Strasbourg. A town which firstly is shared between mixed nationalities, debated at the European Centre close to the Orangerie Park. Where the storks talk about their travel experiences, the monkeys shout over the people and the children imagine stories. A bit of Germany and a bit of France in the bilingual streets. On the one side, the smell of Flammenkuchen and on the other side, bakeries, baguettes and 10 euros menus. And also, a couple of tourists. They are mixed between locals, bicycling along the swelling river.

Strasbourg looks like a Christmas tale. Although the market is already gone, the houses are still red and white, coated with enchanted decorations and illuminations: ginger bread men and chandeliers, teddy bears and wrapped gifts hung on the facades. And those pretty houses, with Alsatians traits, wearing many colours, made in a stairs shape which seagulls enjoy climbing up and down. They can be large or thin with matching windows. They are united, stacked together.

Made with Square InstaPic

European Centre / Strasbourg

IMG_20180103_154141_639

Strasbourg

FRENCH

Repartons, pour un temps, dans la ville de Strasbourg. Cette ville qui tout d’abord est partagée par un mélange de nationalités discutées au centre Européen près du parc de l’Orangerie. Là où les cigognes se racontent leurs voyages, où les singes crient sur les passants et où les enfants s’inventent des histoires. Un peu d’Allemagne et un peu de France dans les ruelles bilingues. D’un côté l’odeur des Flammenkuchen et de l’autre des boulangeries, des baguettes et des menus à 10 euros. Un peu de touristes, qui se mêlent aux habitants à vélo, le long de la rivière sortant de son lit en ce mois de janvier.

Que cette ville est belle ! Comme un conte de Noël. Bien que le marché ait fait ses bagages, les maisons restent revêtues de rouge et de blanc, de décorations féeriques et d’illuminations : des pains d’épices et des chandeliers, des ours en peluche et des cadeaux accrochés aux façades. Et ces jolies maisons, aux traits alsaciens, des couleurs et des formes d’escaliers, que les mouettes s’amusent parfois à monter. Elles sont larges ou très étroites avec des fenêtres accordées. Elles sont toutes collées comme pour créer une seule unité.

Strasbourg

Strasbourg

Made with Square InstaPic

Strasbourg

ENGLISH

We love Strasbourg’s historical side. Like an historian, it told us a story. The Rohan palace is welcoming for the time of a shower, intriguing also from its name. The Arts museum is well hidden but exhibits a bit of modern, a bit of contemporary. And yet, the most impressive, protected by the overflowed and decorated streets, standing alone imposing its uniqueness and offering the world from its top, is the cathedral. So beautiful and magnificent. It takes our breath away as we get its glimpses in between the roads. It moves us as we stand in front. The strong wind going through adds a surrealistic feeling.

And in between, there is you and I. Often curled under a dotted umbrella, we embrace three days of freedom. We often walk without an end destination or stop for a beer, for a croissant. We don’t sleep much, too happy in our temporal bubble made of costumed houses, a couple of histories and the cathedral.

IMG_20180105_083303_546

Strasbourg’s river from our lovely Airbnb – at Sarah and Laurent / La rivière de Strasbourg depuis notre joli Airbnb – chez Sarah et Laurent.

Made with Square InstaPic

Strasbourg

FRENCH

On a aimé son côté historique, historienne même car c’est en la découvrant qu’elle nous raconte son histoire. Le palais de Rohan est accueillant le temps d’une averse, étonnant même de par ce nom. Le musée d’Arts est bien caché mais nous montre du moderne, du contemporain. Mais il nous reste le plus impressionnant, plantée au milieu des ruelles inondées et décorées, se dressant seule imposant son unicité, offrant le monde de son toit haut placé, se trouve la cathédrale. Si belle et magistrale. Elle qui nous coupe le souffle lorsqu’on l’entrevoit au croisement d’une rue, elle qui nous inspire lorsque l’on y fait face. Et le vent, se frayant un chemin entre les gens, ajoute une sentiment surréaliste.

Finalement, au milieu de tout cela, il y a toi et moi. Souvent recroquevillés sous notre parapluie à pois, nous profitons de trois jours de la liberté. Parcourant la ville à pieds sans destination ou s’arrêtant pour une bière ou un croissant. Nous ne dormons pas beaucoup, trop contents dans notre bulle temporelle faite de maisons costumées, d’histoires racontées et de la cathédrale, sa majesté.

Made with Square InstaPic

Strasbourg’s Cathedral

6 thoughts on “Back to Strasbourg / Retour à Strasbourg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s