Let’s be empowered #2 Women’s day

DEAR LOVELIES copy

FRENCH

Je voulais revenir sur mon photo shooting en boudoir (retrouvez l’article #1 ici), en participation avec Golden Fox, il y a de cela quelques temps déjà. En ce mois d’août, où chaque femme devrait être célébrée mais aussi devrait se célébrer, j’aimerais m’ouvrir à vous, de la même façon dont je me suis mise à nu sur ces photos.


Car oui, dénudée j’avais besoin de me dévoiler, montrer qui je suis. Jusqu’ à peu, j’ai cru que j’avais fait ces photos pour me redonner confiance, mais sans fausse modestie, j’ai déjà confiance en moi. Certes, au moment d’ouvrir mon peignoir rouge, de dévoiler mes courbes ainsi que mes imperfections, et de m’exposer à la camera, je me suis trouvée à douter de moi-même : serai-je à la hauteur ? Ensuite j’ai réfléchi, « hauteur » par rapport à qui, à quoi ? Pourquoi devrais-je être à la hauteur de quelque chose d’autre que de mes propres aspirations ? Et quelles sont mes aspirations ?

J’ai donc pris une grande inspiration, aspiration je dirai même, je l’ai ouvert ce peignoir et je me suis abandonnée à ce délicieux sentiment d’être vulnérable. Quel délice, quelle euphorie que d’être soi-même, dans son plus simple appareil. Voilà le déclic, le moment de grâce où transparente j’ai pu montrer ma force, mes faiblesses et surtout mon authenticité.

Alors que le « clic » de l’appareil photo orchestrait mes mouvements, j’ai réalisé à quel point j’aimais cela : dévoiler qui je suis au monde sans hypocrisie, sans masque, en toute honnêteté. Tout cela lié à cette valeur que je chéris, l’authenticité.

C’est ce sentiment qui m’est resté, quand j’ai remis mon peignoir rouge. Le doute a fait place à cette envie de continuer d’être dénudée d’abord dans la relation que j’ai avec qui je suis, et ensuite celle que j’ai avec les autres. Après m’est venu l’idée de partager cela, car après tout, on ne va pas se mentir, la société a la fameuse tendance de dire aux femmes de garder leurs peignoirs. Non ?

Ne sommes-nous pas prises au piège dans ce morceau de tissu, rouge ou pas, car on ne se sent pas à la hauteur ? Parce-que nous passons notre vie à nous comparer aux autres ? Parce-que nous n’avons pas pris le temps de comprendre quelles sont nos aspirations, qui nous souhaitons vraiment être, qui nous sommes.

Alors je vous le dis aujourd’hui en cette journée de la femme, laissez tomber ce peignoir, soyez celle que vous voulez être, soyez belles, fières et surtout authentiques !

Clem Boudoir013

Picture by Golden Fox

 

ENGLISH

 

 

I felt the desire to come back on my boudoir photo shoot (the first article about it is just here), done a couple of months ago, in partnership with Golden Fox. Because of August, where women should be celebrated but also celebrate themselves, I would like to open up, the same way I denuded myself on the photos.


Yes, bared I needed to be uncovered, to express who I am. Until now, I thought those pictures were made to give me self-confidence, but without false modesty, I was already confident. Admittedly, when it was time to open my red robe, to reveal my curves, my imperfections, and to be exposed to the camera, I was doubting about myself: would I be good enough? Then, I thought, « good enough » compared to whom, to what? Why should I compare myself to anything else but my own aspirations? And what are my aspirations?

Thus I took a deep breath, a big inspiration, aspiration I would say, I opened this robe and I abandoned myself to this delicious feeling of being vulnerable. What a delight, what a euphoria to be myself, as simple as it is. Here, everything made sense, the moment of grace where transparent I was able to show my strengths, my weaknesses and above all my authenticity.

While the « click » of the camera was orchestrating my moves, I realised to what extend I was enjoying myself: to reveal who I am to the world, without any hypocrisy, without any mask, and with honesty. All of this linked to an honourable value: authenticity.

This marvellous feeling remained as I put my red robe back. The doubt made way to the desire of keeping this inspiring nudity, first in the relationship I have with how I am, and then with the one I have with others. After that, I had the idea to share this, because after all, we don’t need to lie, society has the ruthless habit to tell women to keep their robe. Hasn’t it?

Aren’t we trapped into this piece of material, red or not, because we feel we are not good enough? Because we did not take the time to understand what our aspirations are, whom we really want to be, who we are.

So today, as it is women’s day, I want to tell you, leave this robe behind, be who you want to be, be beautiful, proud and above all authentic !

Clem Boudoir034

Picture by Golden Fox

 

 

2 thoughts on “Let’s be empowered #2 Women’s day

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s