What if in 2017 – #3

Dear lovelies,

FR – Pour fermer le chapitre “What if in 2017”, j’étais curieuse de connaître l’opinion de quelqu’un d’autre quant à l’écologie. J’ai donc demandé à ma copine et blogueuse Olivia, du blog “La chronique d’Olivia”, si elle était partante pour écrire le dernier article de la série. Ainsi, elle a dit oui, et je vous invite à suivre ses pensées à travers ses explications très claires, ses initiatives positives et sa fraicheur. Un grand merci Olivia pour ta collaboration !

EN – To close the chapter “What if in 2017”, I was curious to know someone else’s opinion about ecology. So I asked my friend and blogger Olivia, from the blog “La chronique d’Olivia”, if she was keen on writing the last article of the series. As she sai yes, I invite you to follow her thoughts, through her clear explanations, positive possible initiatives, and freshness. A big thanks Olivia for your collaboration !

FR – Et si en 2017 nous essayions de faire un pas en faveur de notre belle terre, en faisant de petits changements dans notre vie de tout les jours ? C’est la chouette idée lancée par ma copine Clémentine : « Nous avons déjà tous entendu du réchauffement climatique et ses conséquences, de la cruauté sur les animaux et de notre consommation excessive. Malheureusement, nous vivons dans un monde où tout doit être plus gros, plus rapide et meilleur, et notre planète en paie le prix. Cependant, si chacun de nous fait une modification, cela deviendra une grande transformation. »

Lorsque Clém m’a demandé de participer à sa série d’articles « What if in 2017 », je n’avais d’autre choix que de dire oui tout de suite ! J’ai tout simplement adoré l’idée. Je crois que nous savons tous que le réchauffement climatique est là, que beaucoup de nos faits et gestes sont problématiques pour la planète (comme se servir trop souvent d’une voiture pour circuler) mais souvent, nous ne faisons rien. Nous le savons mais nous ne changeons pas nos habitudes. Je crois que tant que les gens ne sont pas touchés dans leur quotidien, pas grand monde ne bougera. Pourtant le temps presse. Même si chez moi l’idée faisait son bonhomme de chemin tranquillement, j’ai eu une véritable prise de conscience en allant voir le film documentaire Demain. Suite à la publication d’une étude qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. En mettant bout à bout des initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils voient émerger ce que pourrait être le monde de demain… Je ne peux que vous recommander de regarder ce film, c’est une véritable merveille de positivité (retrouvez la synopsis ici).

Et donc la prise de conscience a eu lieu et je me suis demandé ce que je pouvais changer dans ma manière de vivre pour essayer d’améliorer les choses. Après que Clém vous ai parlé de routine beauté dans cet article, pour ma part je me suis dit Et si je changeais mon alimentation ?

404473_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

EN – What if, in 2017, we try to make a step forward, in favor of our beautiful earth, by making small changes in our everyday lives? It is the cool idea of my friend Clementine: “we have heard about the global warming and its consequences, of animal cruelty and our excessive consummation. Unfortunately, we live in a world where everything needs to be bigger, faster and better, and our planet pays the price. However, if everyone makes some modifications, they will become a big transformation”.

When Clem asked me to participate to the several articles “What if in 2017”, I could not say no! I absolutely loved the idea. I think that, we are all aware of the global warming, that a lot of our actions are a problem for the planet (like using too often our car to move around), but often we do nothing. We know it, but we don’t change our good old habits. I believe that, as long as people aren’t directly touched daily, they won’t make a change. Yet, the clock is ticking. Although, for me, this idea was slowly growing into my head, I really became conscious about it when I watched the documentary Tomorrow. Following a study announcing the possible extinction of the humanity from 2100, two influent French personalities, Cyril Dion and Melanie Laurent, left with a team of four people to investigate in ten different countries, in order to understand what could imply this disaster and how to avoid it. By putting together positive and concrete initiatives, that are already working, they see a potential world of tomorrow emerging. I can only recommend this movie, it is really positive and inspiring (follow the link here for the film review).

So my awareness raised, and I asked myself what could I change in my way of living, in order to make things better? After Clem talked about her beauty routine in this article, I thought and If I change my alimentation?

smoothiebowl1

FR – Photo de la nouvelle recette du blog d’Olivia , un smoothie bowl sain et nuritif ! / EN – Photo from the new recipe on Olivia’s blog, a healthy and balanced smoothie bowl !

 

FR – La surconsommation crée des catastrophes écologiques : on déforeste à tout va pour récupérer de l’huile de palme, ou alors on met un nombre énorme d’animaux enfermés dans des « fermes », qui ne voient jamais la lumière du jour, qui ne sentiront jamais l’herbe sous leur pieds, car ils passeront leur vie enfermés avant d’être mangé.

Je ne suis pas végétarienne, mais je trouve ces façons de faire tout simplement immondes. Ma manière à moi de dire stop à tout ça, c’est de ne plus consommer ces produits.

Quand j’achète du poulet par exemple, je prend toujours celui qui est élevé en plein air, où je sais qu’il aura pu gambader et profiter de la nature. C’est d’ailleurs une viande de bien meilleure qualité ensuite que l’on retrouve dans nos assiettes.

Privilégiez également les produits bio. Oui c’est parfois un peu plus cher, mais d’une part, vous n’empoisonnez pas votre corps avec des pesticides et d’autre part, l’alimentation biologique connaît un énorme succès : de plus en plus d’agriculteurs s’y mettent et arrêtent donc de polluer la terre avec des produits toxiques.

Un autre conseil, achetez des produits de saison ! Les tomates et les fraises ne poussent pas en hiver ! Acheter des fruits et des légumes lorsque ce n’est pas la saison c’est acheter un produit qui aura demandé énormément de ressources (non naturelles évidemment) pour le faire pousser. Et en plus, les fruits et légumes hors saison sont beaucoup plus chers qu’en temps normal. Alors oui parfois c’est compliqué l’hiver de ne pas acheter des tomates, des poivrons, des aubergines, mais la nature nous offre tellement d’autres choses ! Des choux, des poireaux, des carottes, du panais et tous ces légumes qu’on aime appeler en France, les « légumes anciens ».

SI_20170306_193337.jpg

FR – En voilà un beau poulet bio fait avec amour ! / EN – Here is a beautiful organic chicken made wih love !

EN – An over-consumption creates ecological catastrophes: we deforest everything in order to make palm oil, or we lock a large amount of animals into “farms”, where they will never see the daylight or feel the grass under their feet.

I am not vegetarian, but I think that this process is horrible. My way of stopping that, is to not consume these products.

When I buy a chicken, for example, I always choose the one that grew outside, where I know, it could run around and enjoy nature. Actually, it is better quality meat that we get into our plates.

Focus on organic products. Yes, it can be a bit more expensive, but on the one side, our body won’t be poisoned with pesticides, and on the other side, organic food is succeeding: more and more, farmers prefer this was of proceeding, in order to avoid toxic products that pollute our earth.

Another advice, buy seasonal products! Tomatoes and strawberries don’t grow in winter! To buy fruit and vegetable out of season, is to buy a product that needed a huge amount of resources (not natural, of course) to grow. In addition, when they are out of season, they are much more expensive than usual. So, I agree, it is sometimes complicated to not buy peppers, aubergines or tomatoes in winter, but nature gives us so many other things! Cabbages, leeks, carrots, parsnips and all these veggies that we call “old vegetable”, in France.

Made with Square InstaPic

FR – belles tomates de saison, achetées au marché cet été ! / EN – beautiful seasonal tomatoes, bought at the market this summer !

FR – Avant de vous laisser, j’avais envie de vous donner un dernier conseil… L’un des points noirs de notre belle planète aujourd’hui ce sont les déchets. Inutile de vous publier une photo des océans et rivières polluées, ni des routes avec des immondices sur les bas côté, vous voyez de quoi je veux parler.

Alors pour 2017, arrêtons d’acheter tous ces emballages !! Il y a beaucoup trop d’emballages, beaucoup trop de choses qui ne se recyclent pas et qui polluent énormément. J’ai la chance de vivre en France, un pays dans lequel nous recyclons au quotidien. Chaque maison ou appartement a deux poubelles minimum : une pour les choses qui se recyclent (plastique, carton) et l’autre pour les autres déchets. Parfois il y a une troisième poubelle, le compost. C’est pour les peaux de fruits et légumes, toutes ces choses extraites de la nature, non transformées, qui se désintègrent naturellement. Vous pouvez mettre votre poubelle à compost au fond du jardin, et sachez que ça fait un excellent engrais pour vos fleurs ensuite. Même si votre ville ne met pas à disposition ce genre de poubelle, vous pouvez tout à fait le faire chez vous.

Voilà maintenant quelques petites astuces pour quand vous faites vos courses : Venez avec des petits sacs en tissus réutilisables pour mettre vos fruits et légumes dedans. Ça évite de prendre des sacs plastiques pour rien. N’achetez pas des légumes déjà découpés dans des barquettes : ça rajoute des emballages et on est tout à fait capable de couper nos légumes nous même !

Vous voyez, avec tous ces petits gestes mis bout à bout, on peut faire bouger les choses. Plus il y aura du monde qui fera attention à notre planète, plus on en parlera et plus il y aura de nouveaux adeptes. Non seulement vous prenez soin de votre planète, mais vous prenez soin également de vous, en n’infligeant plus à votre corps tous ces produits toxiques.

SI_20170305_142946.jpg

FR – Oui cela vous fera gagner du temps, mais à quel prix ? De l’huile de coude et un bon couteau vont être d’autant plus efficaces et écologique ! / EN – Yes you won’t waste time, but at what price ? Some elbow grease and a good knife will be as efficient and ecologic !

EN – Before I leave you, I felt like giving you a last advice… One of the dark side of our beautiful planet today is the amount of waste we produce every day. I don’t need to publish photos of polluted oceans and rivers, neither of roads surrounded by filths, you see what I am talking about.

Therefore, for 2017, let’s stop buying all those packaging!! There is way too much of packaging, way to much things that cannot be recycled and that pollute a lot. I am lucky, I live in France, a country where we recycle every day. Every house or flat has at least two garbage bins: one for the things that need to be recycled (plastic, carton, glass) and another one for the rest. Sometimes, there is a third bin, the compost. It is for the fruit and vegetables skins that are extracted from nature, not transformed, and can be disintegrated in a natural way. You can put that one in the garden and know that it makes a perfect fertilizer for your flowers. Even if your town doesn’t give you the possibility to separate your bins, you can do it at home.

Here is some tricks for when you do your groceries shopping: take small bags made of fabric or tissue, you can use them all over again, that way, you won’t need plastic bags. Do not buy already cut vegetable in a tray: it adds up on plastic boxes and we are able to cut our veggies ourselves.

Now you can see that will all these little efforts put together, we will make a move. The more there will be people aware of our planet, the more we will speak about it and the more there will be new followers. You will take care of the planet, but also of you, without inflicting to your body all those toxic products.

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s